Quelles huiles essentielles utiliser en automne ?

L’automne, les feuilles mortes, les beaux paysages forestiers oranges rougeâtres… mais les angines, la reprise du travail et la fatigue chronique en font partie.

Comment les combattre grâce aux huiles essentielles de soin ?

Sans titre (9)

À chaque saison son lot de désagréments, pour ce qui est de l’automne, nous devons généralement faire face à de l’anxiété, des maux de gorges, de la fatigue, et des problèmes digestifs. Indemne, vous aide aujourd’hui à combattre ces symptômes grâce aux huiles essentielles.

Dans un premier temps, on va chercher à guérir les symptômes de fatigue et de stress. L’automne dure de septembre à décembre. Soit 3 mois durant lesquels, on va affronter la rentrée, la reprise du travail ou encore l’entrée dans une nouvelle classe pour certains. Autant de changements qui peuvent vous rendre anxieux. Pour vous aider à surmonter cette période, l’huile essentielle d’encens, de camomille romaine et de lemongrass. Ces huiles essentielles vont vous détendre et vous permettre de retrouver un esprit en paix. Contre les troubles du sommeil, la lavande vraie, le petit grain bigarade ou encore l’orange douce sont des huiles essentielles sédatives. Ainsi, vous retrouverez le sommeil de vos 20 ans. Enfin, après avoir passé un super été, il peut nous arriver de souffrir de déprime, pour la chasser, la cannelle de Ceylan et le bois de rose sont des bons remèdes.

Pour les symptômes plus physique, on commence par prévenir en boostant ses défenses immunitaires contre les virus tels que la grippe à l’aide de ravintsara ( la plus connue) mais aussi le niaouli et l’eucalyptus radié. Si vous souffrez de mots de gorge ou encore d’une extinction de voix, pensez à l’eucalyptus citronné et au palmarosa. Le Thym à Thymol et le gingembre vont vous aider à retrouver du tonus. Enfin, qui dis période de fête, dis généralement problèmes de digestion. Pour faciliter cette dernière, les HE d’estragon de menthe poivrée et de basilic ne sont pas à négliger.

Prenez toujours soin de bien connaitre une huile essentielle avant de l’utiliser et bien se renseigner sur les contre-indications. Mais se soigner à l’aide des Huiles Essentielles peut vous permettre de rester en bonne santé de façon naturelle et pas chère.

Comment décrypter les étiquettes des produits cosmétiques ? Comment savoir si un produit cosmétique est bon pour nous.

Sans titre (5)

Nous avons vu naitre dernièrement des applications censées faciliter le quotidien des personnes souhaitant choisir de bons produits, avec des compositions « clean » et des actifs efficaces. Cependant, ces applications bien souvent appartiennent à des marques et leurs avis sont souvent biaisés et orientées. D’autre part il arrive que les consommateurs s’arrêtent sur la note sans réfléchir à pourquoi ce produit est mal noté, pourquoi ce produit est bien noté…

Pour apprendre à décrypter les listes INCI j’ai choisi de vous montrer l’exemple de 2 produits, avec 2 formes galéniques différentes (2 textures). Une huile, la Baba Cool du laboratoire Indemne et une crème, la crème de jour régénerante du Docteur Hauschka.   

Décryptage de l’étiquette de l’huile Baba Cool du Laboratoire Indemne  

Décrypter une étiquette - latin

En jaune, ce sont les produits et substances actives. Le Dicaprylyl carbonate est un émollient et agent de texture, derrière le nom quelque peu barbare des oleic/linoleic/linolenic polyglycérides, se cachent en fait un tensio-actif qui stabilise l’émulsion et permet de contrôler la viscosité du produit. J’ai choisi de mettre le parfum en actif car issu des huiles essentielles il joue un fort rôle dans l’olfactothérapie de ce produit. Le limonène est un produit naturellement issu des huiles essentielles. Il est réglementé par la loi car peut être allergène (POUR LES PERSONNES ALLERGIQUES), mais ne vous en faites pas, dans un produit non rincé comme l’huile Baba Cool, il représente 0,001% max dans la composition des produits non-rincés. Enfin, le tocophérol (Vitamine E) ici présent dans le produit est un conservateur qui permet d’éviter que les huiles ne rancissent trop vite.  

Décryptage de l’étiquette de la crème régénérante du Docteur Hauschka 

Décrypter une étiquette

Pour ce qui est de la crème du Docteur Hauschka, je vous ai rédigé la liste INCI et détaillé les actifs et les autres ingrédients du produit :  

eau, huile de jojoba, huile d’avocat, alcool, huile d’amande douce, glycérine (végétale), ester de sucres, extrait de pétale de rose, huile d’olive, hectorite (argile volcanique), cire d’abeille, beurre de karité, ester d’acides gras glycériques, huiles essentielles, extraits de prêle, de racine de guimauve et de trèfle rouge, eau de rose, miel de fleur de trèfle, lécithine (végétale), huile de pépin de framboise, extraits d’acérola et de bryophyllumextrait d’algue marine, gomme xanthane (substance mucilagineuse naturelle), ester d’acide lactique et d’acide stéarique (végétal), acide stéarique (végétal).  

Surlignés en jaune, ce sont les substances actives du produit. L’eau permet d’obtenir la forme galénique d’une crème. L’alcool sert ici d’anti microbien (surtout dans les produits bios) et l’ester de sucre permet d’obtenir une émulsion réalisée à basse température surtout avec les eaux florales et les huiles végétales les plus fragiles, c’est donc notre tensio-actif. La lécithine est un émulsifiant, la gomme xanthane permet de rendre le produit plus compact (c’est un agent de texture) et enfin l’ester d’acide lactique, extrait de la canne à sucre il permet d’ajuster le PH du produit, ces deux esters gras sont émollients. Pour finir, l’acide stéarique est un actif naturellement présent dans le beurre de karité, il rend l’émulsion stable. 

Pour conclure, apprendre à décrypter les listes INCI est en fait un exercice, il faut du temps et beaucoup de curiosité pour aller vérifier chacun des ingrédients uns par uns au début, mais finalement on s’y habitue très vite et cela devient une gymnastique du cerveau. 

Crèmes ou huiles pour son soin quotidien ?

Crèmes ou Huiles ? Pain au chocolat ou chocolatine ? Je ne vais pas vous expliquer les 1001 raisons pour lesquelles le mot exact est chocolatine, mais je vais, aujourd’hui, vous prouver que l’huile est plus efficace que la crème.  

soin quotidien : cremes ou huiles

Qu’est-ce qu’une crème de soin ?

C’est une question un peu bête je le conçois, cependant il est important de bien comprendre qu’une crème est une émulsion d’eau, d’huile et de tensio-actifs. Or, l’eau représente finalement 80% (et encore je suis gentille) de votre produit cosmétique. Donc sur un produit cosmétique de 100ml, il n’y a finalement que 20 ml d’actifs, d’huile, de colorants, de parfums, de tensio-actifs confondus. C’est, certes pas grand-chose. Mais sachant qu’une huile est alors 100% active car on la choisit en fonction de notre type de peau il n’y a pas photo. Aussi l’eau présente dans un produit cosmétique n’est pas bien assimilé par la peau. Ce n’est donc pas l’eau présente à l’intérieur de votre crème qui va vous hydrater. En effet, il y a même certaines études prouvant que cela peut être responsable de vos brillances sur la zone T car l’eau serait absorbée par la peau, transformée et rejetée en sébum.   

Comment bien choisir son huile de soin ? 

Maintenant, il faut bien choisir son huile. Certaines sont super pour le visage, d’autres sont à éviter. L’huile de coco par exemple, a beau être nutritive et hydratante ce n’est pas la moins comédogène qui existe. Sur le visage, il faut respecter votre type de peau. Les huiles pour les peaux mixtes à grasses sont l’huile de jojoba, de nigelle ou encore de noisette car elles vont réguler les excès de sébum. Par contre les peaux sèches vont préférer l’huile d’argan qui se veut ultra hydratante et nutritive. Vous pouvez même utiliser l’Antisèche d’Indemne, qui est nutritive, anti-inflammatoire et cicatrisante.  

L’huile c’est l’allié ultime de votre peau. Elle nourrit apaise, hydrate, protège, répare et j’en passe. Il suffit juste de trouver l’huile qui est adapté à votre type de peau. N’hésitez pas à sauter le pas, les essayer c’est les adopter. 

Le pouvoir est dans les graines germées

Pourquoi aller chercher partout ce qu’on peut trouver dans une seule petite graine ? Vous me direz, manger des graines, ça n’a pas l’air de promettre une super ambiance lors du déjeuner. Mais ne vous y trompez pas, la graine germée, en plus d’être un super aliment, se glisse dans toutes vos recettes en apportant une touche de couleur et de vie dans votre assiette. 
 Les avantages des graines germées pour votre alimentation

Une bombe nutritionnelle 

Une graine germée, ce n’est rien de moins qu’une graine en pleine germination. Pourquoi cela à l’air d’emballer tout le monde ? Parce que la germination, c’est le début de la vie de la plante… et il lui en faut de la force et de l’énergie pour réussir à faire naître une plante ou un arbre. Et cette force elle la trouve dans ce processus de germination où elle va synthétiser tous les nutriments nécessaires à son évolution et qui sont pour nous, un véritable concentré de vitalité ! 

Considérée comme un super aliment, la graine germée est un trésor de nutriments. Riches en vitamines A, C, E, D, K, mais aussi en minéraux comme le phosphore, calcium, magnésium, potassium, fer, etc, les graines germées regorgent en plus d’anti-oxydants, d’acides aminés et de fibres alimentaires. 

Les vertus pour la santé 

Du fait de sa richesse en micro-nutriments et de son potentiel électromagnétique, les graines germées auraient le pouvoir de régénérer l’organisme. L’activation de la germination va permettre l’activité enzymatique de la graine. C’est ce processus qui va multiplier les nutriments disponibles et nous faire profiter ainsi de toute cette richesse en augmentant notre vitalité par exemple. Elle aurait des effets de prévention contre les risques cardio-vasculaire, renforcerait le système immunitaire, améliorerait la digestion, stimulerait la repousse des cheveux, serait un allié de taille pour notre système nerveux etc. 

Vous en trouverez sous toutes les formes : Fenugrec, Alfalfa, radis noir, lentilles etc. Vous pouvez même vous lancer dans la préparation de vos propres graines germées, c’est un jeu d’enfants. 
A vous les bienfaits des graines ! Avec leur goût frais et discret, elles se marieront aussi bien dans vos salades et crudités que dans vos plats cuits afin d’en rehausser la « vitalité » ! 

Profitez-en, elles se mangent sans modération !

Démangeaisons du cuir chevelu : un véritable casse-tête

On s’en arracherait les cheveux ! En effet, les démangeaisons du cuir chevelu peuvent devenir un véritable cauchemar. Elles sont accompagnées le plus souvent de pellicules et d’irritations et c’est le début du cercle vicieux pour retrouver un cuir chevelu sain qui ne nous prend plus la tête. 

Démangeaisons cuir chevelu

Mais quels types de démangeaisons vous concernent. On fait le point avec vous : 

  • Démangeaisons et pellicules sèches 

Un cuir chevelu trop agressé, trop sec et déshydraté peut démanger et provoquer des pellicules. En général, on constate un manque de la sécrétion de sébum. Ajouté à cela, lisseur, sèche-cheveux sont autant d’instruments de torture pour notre crâne qui vont l’assécher et le desquamer donnant ainsi l’effet « neige sur nos épaules » avec ces petites pellicules blanches volatiles. 

  • Démangeaisons et pellicules grasses 

Votre cuir chevelu est plutôt de nature grasse ? Les pellicules forment de petits amas jaunâtres disgracieux ? Votre sébum s’emballe certainement. Il va falloir apprendre à espacer les shampoings pour éviter que votre cuir chevelu soit moins agressé et qu’il régularise ainsi sa production de sébum. 

  • Démangeaisons et Maladies de peau 

Les démangeaisons peuvent être  a un psoriasis ou une dermite séborrhéique. Réaction excessive de votre immunité face au stress et/ou à des levures naturellement présentes sur votre peau, on en vient aux mains et on aggrave encore plus notre cas en malmenant notre cuir chevelu. Si les shampoings traitants n’en viennent pas à bout, il faudra consulter un médecin. 

  • Des solutions ? 

Véritable obsession, ces démangeaisons peuvent gâcher la vie, aussi bien moralement que physiquement avec la gêne occasionnée par les pellicules apparentes ou parfois même par l’odeur d’un cuir chevelu lésé et graissé par nos « grattouilles » intempestives. 

Quoi qu’il en soit, démangeaison rimant souvent avec irritation, il nous faudra ménager notre cuir chevelu. Un shampoing doux, non agressif, qu’on essaye d’espacer le plus souvent possible. On évitera les sèche-cheveux et lisseur ainsi que tous les produits bourrés de tensio-actifs de synthèses, silicones et autres produits chimiques pouvant faire « réagir » notre peau. 

Pour réguler la sécrétion de sébum et stopper les démangeaisons, INDEMNE a créé pour vous, la cure anti-démangeaison. Grâce au shampoing ultra doux Poil à dégratter !, le cuir chevelu est enfin apaisé et soulagé. Le cuir chevelu est nettoyé en douceur sans être agressé. Pour redoubler d’efficacité, associez-le à la lotion Poil à dégratter !. Cette lotion sera votre petite potion magique pour calmer vos irritations, démangeaisons et même desquamations grâce à ses huiles végétales et essentielles. Anti-fongique, elle pourra aussi venir à bout de votre dermite séborrhéique. 

Et si cela vous semble tiré par les cheveux, testez et vous nous en direz des nouvelles ! 😉 

Alimentation : les aliments consommés sont tout aussi importants pour notre peau que les produits que l’on utilise !

Nous allons aujourd’hui voir par quel biais les aliments consommés sont aussi importants que les produits que nous appliquons sur notre peau. 

les aliments et notre peau  

Vous est-il déjà arrivé de refuser une raclette en hiver parce que vous aviez peur d’avoir des boutons le lendemain ? En effet, certains aliments sont réputés pour vous donner des petits pépins de peau, les plus connus sont évidemment : la charcuterie, le chocolat, les fast foods… Mais pourquoi ?  

Dans une étude, Loren Cordain, Professeur au Département des sciences de la santé et de l’exercice à l’Université de l’Etat du Colorado, déclare qu’il y a bien un rapport entre notre alimentation et notre peau. En effet, selon une étude qu’il a mené, les Inuit d’Alaska n’avaient pas d’acné avant de commencer à manger à « l’occidentale ». Ce chercheur a donc remarqué que ce n’était pas les aliments gras qui donnaient des boutons mais les glucides raffinés tels que le pain, les pâtes, etc… Quand nous digérons les glucides raffinés, cela augmente l’insuline dans le sang. Cependant cette hormone augmente la libération d’androgènes, qui sont à la base, les hormones sexuelles masculines et qui entraine une forte sécrétion de sébum. Les follicules pileux se bouchent, puis des bactéries les colonisent, ce qui crée des boutons et des points noirs.                                                                          

D’autre part, tout ce que nous consommons a un impact sur notre peau, et il peut même être différent de l’acné. En effet, utiliser un produit anti-âge à 50 ans est très bien. Cependant, il y a dans notre consommation et dans notre mode de vie des Radicaux Libres. Denham Harman a émis l’hypothèse que ce sont des molécules chimiques qui sont responsables du vieillissement prématuré de la peau, parmi eux, nous trouvons, une alimentation pas équilibrée, le tabac, le stress, le manque de sommeil, l’alcool, pas activité sportive, la pollution, les drogues, les exposition prolongées au soleil… Ces radicaux libres nous donnent l’impression d’une peau terne, qui manque d’élasticité. En effet, ces radicaux libres s’attaquent directement au collagène présent dans la peau.  

Ainsi, pour retrouver une belle peau, il est important d’en prendre soin évidemment par le biais de crèmes et de soins cosmétiques mais aussi d’avoir une hygiène de vie raisonnable. Une raclette ne va pas gâcher tous vos soins cosmétiques.  On peut consommer de tout, tant que cela reste modéré et que nous avons une bonne hygiène de vie en parallèle. 

Le Face Mapping : Comprendre Les Causes Des Boutons Inhabituels

face mapping indemne

« Bouton, dismoi où tu te trouves je te dirai ce qui ne va pas » : voilà un peu le principe du face mapping. La médecine traditionnelle chinoise nous apprend que nos boutons sur le visage en disent long sur notre état de santé et nos déséquilibres internes en fonction de leur localisation. 

On déchiffre avec vous les zones où apparaissent vos imperfections et leurs significations : 

L’aromathérapie, une solution contre le stress chronique.

Aromatherapie : comment lutter contre le stress ?

Si le stress se veut indispensable pour réagir face à une agression, nos modes de vie actuels sont générateurs de stress chronique qui lui, est délétère pour notre santé. A long terme, les conséquences peuvent se manifester de multiples façons jamais agréables à vivre comme : un sommeil perturbé, de l’anxiété, des angoisses, de la fatigue nerveuse, des chutes de cheveux, tachycardie et pouvant même aller jusqu’à des maladies infectieuses du fait de la baisse du système immunitaire ou encore le burn-out, véritable fléau de nos sociétés modernes. 

Il devient de plus en plus difficile de soutenir le rythme effréné qu’on s’impose et il devient de plus en plus difficile de se détendre et de récupérer. Dans ce tourbillon, l’ aromathérapie peut être une solution pour retrouver un peu de sérénité et de bien-être.   

Les huiles essentielles, un remède contre le stress   

Les huiles essentielles agissent sur le système nerveux central, sympathique, parasympathique et autonome. En d’autres termes, elles ont un pouvoir d’actions calmantes, relaxantes, apaisantes voir sédatives et antidépressives. A appliquer en synergie avec d’autres huiles, en mélange avec des huiles végétales ou pour certaines pures, les modes d’utilisations offrent à chacun une possibilité de trouver sa propre recette du mieux-être ! Sur la voute plantaire, le plexus solaire, en massage, à l’intérieur des poignets, en olfaction sur un mouchoir avant de dormir, toutes les techniques sont à votre disposition, il suffit juste de trouver celle qui vous convient le mieux ! 

Choisir son huile pour résoudre ses problèmes de stress 

 On ne pourrait toutes les citer mais on pourrait dire que c’est l’huile qui vous choisit et non l’inverse. Et même si on la choisira en fonction de la nature de son stress, restez attentif à son odeur, c’est cela qui vous décidera si vous êtes confronté à plusieurs choix. 

Même si elles ont toutes un effet sur la détente et le bien-être, vous pouvez déjà avoir un aperçu ici et savoir vers laquelle votre coeur balance : 

  • L’Angélique : elle vous aidera si vous avez tendance à somatiser votre stress au niveau de l’intestin ou de l’estomac, la fameuse boule au ventre par exemple. 
  • L’ylang ylang : a un effet calmant sur le stress cardiovasculaire, soit palpitations ou hypertension artérielle. 
  • Le laurier noble : il calmera le trac et favorisera la confiance en soi. 
  • Le néroli et la marjolaine : ont un effet sédatif pour toutes les personnes souffrant de troubles du sommeil voire d’insomnies 

Sans oublier toutes les autres, aussi efficaces, calmantes et réconfortantes que sont ; la lavande évidemment, la verveine, la bergamote, le jasmin, la camomille, la mélisse etc ainsi que les huiles apaisantes comme le petit grain bigaradier, la mandarine verte, jaune ou rouge, l’orange douce etc. Seule ou en synergie, elles agiront autant sur les émotions en procurant détente et relaxation, que sur l’organisme, en diminuant les tensions.  Gardez à l’esprit tout de même, que la prise en charge du stress peut nécessiter l’aide d’un professionnel et/ou de repenser son mode de vie. 

Pour un moment détente, retrouvez sur le site INDEMNE, nos deux huiles de massage BABA COOL vanille coco ou amandier, des senteurs réconfortantes et relaxantes pour vous accorder une pause douceur et détente tout en hydratant et nourrissant votre peau. Un cosmétique anti-stress a porté de main ! Craquez, c’est pour votre bien !   

Les données de cet article ne font aucunement office de prescription et ne peuvent se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. 

Les aliments avec du bon gras, un essentiel pour la peau !

HALTE AUX IDEES RECUES : LE GRAS C’EST BIEN ! 

healthy-breakfast-time

On est d’accord : pas n’importe quel gras non plus ! Les pizzas et les frites ne feront pas bon ménage ni avec votre balance, ni avec votre peau. Mais nul besoin de faire à tout prix la chasse au gras car le bon gras est nécessaire à l’organisme et profite inéluctablement à la peau. 

Et oui, certaines vitamines et minéraux ont besoin de lipides comme moyen de transport pour être assimilés par le corps. De plus, nos membranes cellulaires sont constituées également de lipides. Certains acides gras dit « essentiels » comme les oméga-3 ne sont pas fabriqués par l’organisme, on doit alors l’apporter dans notre assiette. On vous le répète, le (bon) gras est IN-DIS-PEN-SA-BLE !

ZOOM sur notre sélection de 5 aliments qui nous « enrichissent » de l’intérieur : 

Le soleil et l’acné : effet boomerang

L’été, nous avons l’impression que notre peau nous épargne ; elle est plus lisse, plus douce, mais attention à l’effet boomerang !

Sans titre

Ahhh l’été, des cheveux de rêve, une peau bronzée et surtout SANS IMPERFECTIONS.

En effet, l’été, l’acné se calme, mais revient plus fort en septembre. Nous allons aujourd’hui apprendre pourquoi et comment éviter cet effet rebond. 

Pourquoi a-t-on une belle peau sans imperfections durant l’été ?

Tout simplement parce que l’exposition au soleil assèche la peau, ce qui diminue la présence de boutons, puis associé au bronzage, le teint est uniformisé et les boutons ont l’air d’avoir disparu. Aussi, les problèmes de peau sont également dus à notre alimentation et hygiène de vie. En été, nous mangeons moins gras, plus de salades, de fruits et de légumes, ce qui améliore aussi l’aspect de la peau. Enfin, en vacances, nous avons laissé notre stress sur notre lieu de vie, ce qui diminue aussi les boutons et autres imperfections. Le soleil épaissit la peau, malheureusement, cela bouche les pores et le sébum ne parvenant plus à s’évacuer, au retour de vacances, nous avons tendance à avoir plus de boutons de points noirs et même de microkystes. Aussi les crèmes solaires, si elles ne sont pas adaptées et surtout mal éliminées, peuvent boucher les pores.  

Mais alors, quels sont les réflexes à mettre en place pour éviter ce genre de phénomène ?

Il existe des solutions très simples : dans un premier temps, protéger sa peau à l’aide d’une crème solaire non comédogène adaptée avec un indice de protection assez fort (SPF 50+) et un chapeau. Ne vous inquiétez pas, il en existe pour toutes les formes de visages, vous trouverez forcément le vôtre.

Puis il ne faut surtout pas négliger les traitements de la peau. En septembre, vous pouvez opter pour la cure Indemne, On se nettoie et démaquille la peau à l’aide de l’eau Miss Ellaire ; le citron va venir purifier la peau et affiner le grain de peau. Puis, l’Eau de Génie donne de l’éclat et affine le grain de peau à l’aide des AHA qui créent un micro-peeling. Enfin, le Déboutonnez-moi va vous aider à combattre tout le reste ; boutons, points noirs, microkystes,… Sans pitié pour les imperfections, vous commencerez à retrouver une belle peau en seulement 2 semaines. Attention toutefois à être régulier dans votre cure et ne pas vous exposer au soleil 30 minutes après avoir utilisé le Déboutonnez-moi. 

La belle peau en été « à cause » du soleil, c’est un leurre. Mais il ne faut pas oublier de bien se protéger la peau et surtout d’utiliser des produits adaptés afin d’éviter d’aggraver la situation.