Peau d’orange à peau de pêche : pari réussi ?

Qu’on se le dise tout de suite, la cellulite installée ne se délogera pas d’un coup de baguette magique. Même s’il n’existe aucun moyen à ce jour pour s’en débarrasser complètement – et ceux qui vous diront le contraire sont des menteurs- il est tout de même possible d’atténuer cet effet peau d’orange. 

Peau d'orange - cellulite

 

Pourquoi je la garde ma cellulite ? 

Parce qu’elle est le résultat d’un changement de structure des tissus adipeux sous l’épiderme. En effet, nos cellules graisseuses appelées adipocytes vont se gonfler et comprimer les vaisseaux sanguins et lymphatiques, une mauvaise circulation va ainsi s’installer et entraîner une mauvaise élimination des toxines. 

On se rassure : 90 % des femmes sont touchées un jour ou l’autre par la cellulite. Alors on dédramatise et on établit joyeusement un plan d’attaque sur tous les fronts pour lui faire la peau ! 

– La base pour réduire la cellulite : l’alimentation 

On ne vient pas à bout de la cellulite uniquement en se massant le cuisseau. Non non, il faut y mettre un peu du sien. Que ce soit pour notre cellulite ou notre santé, on évite tous les plats industriels et les sucres et graisses cachés. Les légumes sont pris à volonté, on garde des protéines et des céréales complètes ou semi-complètes. On ne se prive pas non plus de bon gras : on privilégie les huiles riches en oméga-3 comme l’huile de colza pour l’assaisonnement. 

– La base n°2 : L’exercice physique régulier 

Evidemment, on ne le répètera jamais assez… il faut bouger ! 30 min par jour c’est l’idéal et si on peut compléter par un exercice qui va permettre de drainer, c’est encore mieux : natation avec des palmes courtes, aquabyking, course à pied, vélo… on remue nos cellules pour qu’elles libèrent les toxines ! 

  – Le drainage 

On nettoie le foie et les reins pour faciliter leur travail d’élimination des toxines avec des plantes comme le romarin, l’artichaut, le radis noir etc. 

– Circulez : rien à voir ! 

Si le sport ne suffit pas, on peut s’aider de plantes ou d’huiles essentielles pour relancer la circulation veineuse et lymphatique. Les toxines étant drainer par ces circulations pour être éliminer, il est important de s’en préoccuper. Dans un premier temps on évite les pantalons trop serrés et les talons hauts. 

S’il existe une insuffisance veineuse, on peut se tourner vers la gemmothérapie avec le marron d’inde par exemple ou encore vers l’aromathérapie avec l’hélichryse italienne, le cyprès, le cèdre de l’Atlas ou encore la menthe poivrée. 

– L’auto-massage 

On peut toujours se rendre en institut ou chez un kiné mais cela représente souvent un budget conséquent. 

Il est toujours possible de s’auto-masser à la maison avec une huile et pourquoi pas accompagnée d’une ventouse qui va reproduire le système du palper-rouler, décollant ainsi les cellules graisseuses et les toxines pour faciliter leur élimination. 

Spécialement conçu pour atténuer durablement l’effet peau d’orange de la cellulite, indemne propose sa cure anti-cellulite. Elle se compose de la lotion Libérez l’orange ! Qui va combattre la rétention d’eau grâce à ses actifs drainants, favoriser la micro-circulation (elle contient d’ailleurs de l’huile essentielle d’hélichryse), aider à déloger les amas graisseux et améliorer l’aspect de la peau en lui redonnant élasticité et éclat. Couplée avec la ventouse Bubble-in, la lotion peut s’appliquer en traitement au long court grâce à sa composition naturelle. Et voilà une peau de pêche naturellement plus belle ! 

Alimentation : les aliments consommés sont tout aussi importants pour notre peau que les produits que l’on utilise !

Nous allons aujourd’hui voir par quel biais les aliments consommés sont aussi importants que les produits que nous appliquons sur notre peau. 

les aliments et notre peau  

Vous est-il déjà arrivé de refuser une raclette en hiver parce que vous aviez peur d’avoir des boutons le lendemain ? En effet, certains aliments sont réputés pour vous donner des petits pépins de peau, les plus connus sont évidemment : la charcuterie, le chocolat, les fast foods… Mais pourquoi ?  

Dans une étude, Loren Cordain, Professeur au Département des sciences de la santé et de l’exercice à l’Université de l’Etat du Colorado, déclare qu’il y a bien un rapport entre notre alimentation et notre peau. En effet, selon une étude qu’il a mené, les Inuit d’Alaska n’avaient pas d’acné avant de commencer à manger à « l’occidentale ». Ce chercheur a donc remarqué que ce n’était pas les aliments gras qui donnaient des boutons mais les glucides raffinés tels que le pain, les pâtes, etc… Quand nous digérons les glucides raffinés, cela augmente l’insuline dans le sang. Cependant cette hormone augmente la libération d’androgènes, qui sont à la base, les hormones sexuelles masculines et qui entraine une forte sécrétion de sébum. Les follicules pileux se bouchent, puis des bactéries les colonisent, ce qui crée des boutons et des points noirs.                                                                          

D’autre part, tout ce que nous consommons a un impact sur notre peau, et il peut même être différent de l’acné. En effet, utiliser un produit anti-âge à 50 ans est très bien. Cependant, il y a dans notre consommation et dans notre mode de vie des Radicaux Libres. Denham Harman a émis l’hypothèse que ce sont des molécules chimiques qui sont responsables du vieillissement prématuré de la peau, parmi eux, nous trouvons, une alimentation pas équilibrée, le tabac, le stress, le manque de sommeil, l’alcool, pas activité sportive, la pollution, les drogues, les exposition prolongées au soleil… Ces radicaux libres nous donnent l’impression d’une peau terne, qui manque d’élasticité. En effet, ces radicaux libres s’attaquent directement au collagène présent dans la peau.  

Ainsi, pour retrouver une belle peau, il est important d’en prendre soin évidemment par le biais de crèmes et de soins cosmétiques mais aussi d’avoir une hygiène de vie raisonnable. Une raclette ne va pas gâcher tous vos soins cosmétiques.  On peut consommer de tout, tant que cela reste modéré et que nous avons une bonne hygiène de vie en parallèle. 

L’aromathérapie, une solution contre le stress chronique.

Aromatherapie : comment lutter contre le stress ?

Si le stress se veut indispensable pour réagir face à une agression, nos modes de vie actuels sont générateurs de stress chronique qui lui, est délétère pour notre santé. A long terme, les conséquences peuvent se manifester de multiples façons jamais agréables à vivre comme : un sommeil perturbé, de l’anxiété, des angoisses, de la fatigue nerveuse, des chutes de cheveux, tachycardie et pouvant même aller jusqu’à des maladies infectieuses du fait de la baisse du système immunitaire ou encore le burn-out, véritable fléau de nos sociétés modernes. 

Il devient de plus en plus difficile de soutenir le rythme effréné qu’on s’impose et il devient de plus en plus difficile de se détendre et de récupérer. Dans ce tourbillon, l’ aromathérapie peut être une solution pour retrouver un peu de sérénité et de bien-être.   

Les huiles essentielles, un remède contre le stress   

Les huiles essentielles agissent sur le système nerveux central, sympathique, parasympathique et autonome. En d’autres termes, elles ont un pouvoir d’actions calmantes, relaxantes, apaisantes voir sédatives et antidépressives. A appliquer en synergie avec d’autres huiles, en mélange avec des huiles végétales ou pour certaines pures, les modes d’utilisations offrent à chacun une possibilité de trouver sa propre recette du mieux-être ! Sur la voute plantaire, le plexus solaire, en massage, à l’intérieur des poignets, en olfaction sur un mouchoir avant de dormir, toutes les techniques sont à votre disposition, il suffit juste de trouver celle qui vous convient le mieux ! 

Choisir son huile pour résoudre ses problèmes de stress 

 On ne pourrait toutes les citer mais on pourrait dire que c’est l’huile qui vous choisit et non l’inverse. Et même si on la choisira en fonction de la nature de son stress, restez attentif à son odeur, c’est cela qui vous décidera si vous êtes confronté à plusieurs choix. 

Même si elles ont toutes un effet sur la détente et le bien-être, vous pouvez déjà avoir un aperçu ici et savoir vers laquelle votre coeur balance : 

  • L’Angélique : elle vous aidera si vous avez tendance à somatiser votre stress au niveau de l’intestin ou de l’estomac, la fameuse boule au ventre par exemple. 
  • L’ylang ylang : a un effet calmant sur le stress cardiovasculaire, soit palpitations ou hypertension artérielle. 
  • Le laurier noble : il calmera le trac et favorisera la confiance en soi. 
  • Le néroli et la marjolaine : ont un effet sédatif pour toutes les personnes souffrant de troubles du sommeil voire d’insomnies 

Sans oublier toutes les autres, aussi efficaces, calmantes et réconfortantes que sont ; la lavande évidemment, la verveine, la bergamote, le jasmin, la camomille, la mélisse etc ainsi que les huiles apaisantes comme le petit grain bigaradier, la mandarine verte, jaune ou rouge, l’orange douce etc. Seule ou en synergie, elles agiront autant sur les émotions en procurant détente et relaxation, que sur l’organisme, en diminuant les tensions.  Gardez à l’esprit tout de même, que la prise en charge du stress peut nécessiter l’aide d’un professionnel et/ou de repenser son mode de vie. 

Pour un moment détente, retrouvez sur le site INDEMNE, nos deux huiles de massage BABA COOL vanille coco ou amandier, des senteurs réconfortantes et relaxantes pour vous accorder une pause douceur et détente tout en hydratant et nourrissant votre peau. Un cosmétique anti-stress a porté de main ! Craquez, c’est pour votre bien !   

Les données de cet article ne font aucunement office de prescription et ne peuvent se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé. 

Les aliments avec du bon gras, un essentiel pour la peau !

HALTE AUX IDEES RECUES : LE GRAS C’EST BIEN ! 

healthy-breakfast-time

On est d’accord : pas n’importe quel gras non plus ! Les pizzas et les frites ne feront pas bon ménage ni avec votre balance, ni avec votre peau. Mais nul besoin de faire à tout prix la chasse au gras car le bon gras est nécessaire à l’organisme et profite inéluctablement à la peau. 

Et oui, certaines vitamines et minéraux ont besoin de lipides comme moyen de transport pour être assimilés par le corps. De plus, nos membranes cellulaires sont constituées également de lipides. Certains acides gras dit « essentiels » comme les oméga-3 ne sont pas fabriqués par l’organisme, on doit alors l’apporter dans notre assiette. On vous le répète, le (bon) gras est IN-DIS-PEN-SA-BLE !

ZOOM sur notre sélection de 5 aliments qui nous « enrichissent » de l’intérieur : 

Un bobo ! Comment cicatriser vite et sainement ?

Un choc, un bobo est si vite arrivé. Cependant, il existe des solutions simples et efficaces pour éviter d’avoir des cicatrices.

Un bobo ! comment accélérer la cicatrisation ?

Les cicatrices sont les marques de la vie. Cependant, il y en a plusieurs que l’on souhaiterait supprimer ou voir disparaitre. Certaines peuvent même prendre des formes de chéloides disgratieuses. Nous allons apprendre aujourd’hui quelques reflexes bons à connaitre pour cicatriser plus rapidement sans laisser de traces.

Il y a 2 types de cicatrices :

  • Les cicatrices où la peau est juste coupée en 2 et
  • les cicatrices où il manque de la peau et où les cellules ont besoin de reproduire de la peau. Ainsi la peau cicatrisant peut faire une chéloide. C’est un surplus de peau qui crée une boursoufflure rouge violacée autour de la cicatrice.

Pour les faire partir et éviter d’avoir une cicatrice il faut dans un premier temps aseptiser la zone et la protéger à l’aide d’un pansement. Il ne faut pas trop désinfecter la peau, en effet, on ne désinfecte pas une peau qui n’est pas infectée. Ainsi cela dessèche la peau. Il faut donc désinfecter 1 fois par jour pendant 3 jours et quand le sang a coagulé, il suffit de patienter le temps que les cellules aient reconstruit suffisamment de peau pour que la peau soit seine.

Puis une fois la croute de sang formée, l’Antisèche du laboratoire Indemne appliquée 2 fois par jours permet de cicatriser. En effet, l’amande douce rend la peau plus souple et évite les cicatrices. L’huile de chanvre est anti-inflammatoire, et l’huile essentielle de matricaire est cicatrisante. Elle aidera les tissus à se régénérer. Cependant, il ne faut surtout pas gratter les croûtes. Cela ralenti la cicatrisation et peut vous faire de vilaines cicatrices.

Pour conclure, on le sait, il y a certains gestes de base à connaitre et à effectuer pour éviter d’avoir des cicatrices mais il faut surtout laisser le temps faire son travail et appliquer de l’huile sur sa peau pour quelle retrouve douceur et élasticité ! N’hésitez pas à tester pour ça notre huile de soin antisèche 😉

Les choses à savoir avant de se faire tatouer

Se faire tatouer est désormais un acte courant et inoffensif s’il est bien réalisé et que certaines règles sont suivies.
Tout sur les tatouages - Indemne

De nos jours 10% des français sont tatoués et 6% de la population de l’hexagone a pour projet de se faire encrer. Cependant, que cela soit un tatouage esthétique ou même artistique, il y a quelques règles à savoir et à respecter pour que tout se passe bien, du choix du motif, des pigments… à la cicatrisation.

La première chose à savoir est de l’appareil qui permet de tatouer est un dermographe. Il permet d’introduire de l’encre (pigments naturels) dans les couches superficielles de la peau et qui donne une coloration visible par transparence. Il faut bien sur respecter des règles d’hygiène de base, utiliser une aiguille jetable stérile, porter des gants jetables, désinfecter l’appareil et tout le plan de travail qui est au préalable protégé par un film type cellophane et aseptiser la zone. Cette phase d’hygiène permet d’éviter les éventuelles infections qui peuvent se loger dans votre peau et créer des complications.

La douleur est propre à chacun, mais il ne faut jamais appliquer de crème anesthésiante (crème Emla) avant de se faire tatouer car elle anesthésie les tissus et les rends plus difficiles à tatouer. Aussi il est préférable de bien avoir dormi la nuit précédente et de ne pas consommer d’alcool ou de drogues 2 voire 3 jours avant l’acte car cela fluidifie le sang et que les couleurs et traits prennent beaucoup moins bien. D’autre part le motif doit être validé au préalable par les 2 personnes (tatoueur et tatoué) à l’aide d’un stencil. Même pour les tatouages esthétiques comme les sourcils, les lèvres ou encore les tétons. Un tatouage peut avoir différents buts, rendre une zone plus « belle » aux yeux du client ou encore camoufler une cicatrice (comme une reconstruction mammaire) ou apporter à une zone quelque chose qui peut manquer (par exemple il est possible de tatouer des cheveux suite à une pelade ou une calvitie ou encore des sourcils) enfin vous pouvez également réaliser un tatouage artistique afin d’améliorer la perception de votre corps.

Bien que l’acte ait pu durer entre 30 minutes et 8h, le plus long reste la cicatrisation. Cette étape est très importante car vous pouvez passer d’un joli papillon sur l’épaule à un scarabée qui a bavé en l’espace de quelques mois à cause de quelques erreurs faciles à cerner. Dans un premier temps il ne faut pas gratter les croûtes. Si vraiment cela vous gratte fort vous pouvez passer la zone sous un filet d’eau à température ambiante. Si vous les grattez cela peut faire des trous dans votre tatouage.

D’autre part, le soleil étant l’ennemi numéro 1 de notre peau, c’est pareil pour un tattoo, il le rendra « Vert » et le fera filer en un rien de temps. Donc pendant la cicatrisation on ne s’expose pas et après on fait très attention à appliquer de la crème régulièrement. Puis, durant tout ce temps il est formellement interdit de se baigner que cela soit à la mer (bien que l’eau salée cicatrise) ou à la piscine ni même dans sa baignoire. Un tatouage peut être mouillé le temps d’une douche mais ne doit pas rester immergé dans l’eau. Enfin, l’huile Antisèche d’Indemne peut vous aider à préserver les couleurs et les traits fins. De plus cette huile est enrichie en huile essentielle de camomille matricaire qui est cicatrisante. Un réel plus pour les encrés qui souhaitent cicatriser et entretenir leurs tattoos.

Généralement un tatouage prend 4 semaines à cicatriser. Cependant, cette moyenne dépend de la dimension ainsi que de l’emplacement où il est réalisé. Après la cicatrisation, n’hésitez pas à retourner voir votre tatoueur ou votre esthéticienne (si tatouage esthétique) afin de réaliser les retouches. Puis rebelote jusqu’à la cicatrisation complète et définitive.

Pour conclure, que votre tatouage soit esthétique, artistique, qu’il serve à cacher une cicatrice, une zone de votre corps que vous trouvez disgracieuse ou même améliorer votre estime de soi, respecter ces quelques règles n’est pas quelque chose d’insurmontable et vous permettra d’apprécier le résultat pour le reste de votre vie.

Comment soigner naturellement une mycose aux pieds ?

Les athlètes sont souvent confrontés à ce problème ; les mycoses au niveau de la base des orteils on les retrouve notamment sous le pied au-dessus du plexus solaire… Alors comment en venir à bout  

Les mycoses des pieds, comment les soigner ?

L’été étant arrivé à grand pas nous voilà déjà en tongues, scandales et autres nu-pieds. Et là, horreur, malheur, enfermées tout le reste de l’année dans des chaussures et des baskets vous n’aviez pas forcément remarqué cette mycose. Comment s’en débarrasser ?  

Qu’est-ce qu’une mycose ? Une mycose est un champignon qui peut se loger à bien des endroits sur notre corps. Sur la peau, sous les ongles… Cela peut colorer et jaunir les ongles ou encore créer des pertes de peaux notamment entre les orteils. En effet, ce phénomène s’appelle le pied d’athlète. Ces mycoses sont dues à plusieurs raisons, par exemple le fait de ne pas porter des chaussures en cuir, avoir les pieds dans de l’humidité… Pour les eviter il y a déjà plusieurs gestes simples du quotidien qui peuvent vous aider à les prévenir. La plus simple est de bien se sécher entre les orteils en sortant de la douche, porter des chaussettes bien sèches ainsi que des chaussures ventilées. Ne pas porter de baskets tous les jours et ne pas porter ses chaussures plus de 2 jours consécutifs vous permettront d’échapper à ce désagrément.  

Les traiter nécessite de la patiente. Il faut déjà bien identifier le problème. Est-ce vraiment une mycose ? Si oui il existe des traitements naturels. En effet, 2 fois par jours vous pouvez vous laver les pieds à l’aide de la base lavante Plaque Moi du laboratoire Indemne. Le palmarosa présent à l’intérieur est un fongicide. Le bois de cadier vous permettra d’éliminer les peaux mortes et la camomille romaine aidera à apaiser les rougeurs et les irritations. Puis en traitement d’attaque, on va préférer utiliser la lotion Poil à Dégratter. Elle contient de l’huile essentielle de Coriandre feuille qui est un puissant fongicide. Donc on applique la lotion sur la zone et on laisse agir plusieurs heures. Pas besoin de rincer ou de laver la zone après l’application. Et on répète l’opération 2 fois par semaines jusqu’à la disparition totale des symptômes.  

Que cela soit pour prévenir ou pour guérir, n’hésitez pas à réaliser ces quelques gestes pour vous éviter les mycoses ou les récidives. De plus, une fois la mycose disparue, la base lavante et la lotion sont des produits polyvalents, ils vous serviront donc après le soin. Un atout pour votre salle de bain.