Quand la cannelle s’en mêle…

Et bien quand la cannelle s’en mêle… c’est la santé assurée ! Cette épice dont l’effluve nous renvoie au mois de décembre, un biscuit de Noël dans une main et un chocolat chaud dans l’autre, a plus d’une vertu dans son sac. Et ce serait bien mal la juger que de la cantonner à épicer nos tartes aux pommes et autres vins chauds! 

cinnamon-stick-514243_960_720

ZOOM sur l’huile essentielle de Cannelle écorce (Ceylan) 

Cette huile est si puissante qu’elle est réservée aux utilisateurs avertis. Vous êtes prévenus ! Ce n’est pas pour rien qu’elle est d’ailleurs surnommée « l’Attila des huiles essentielles ». En effet, elle aurait une action anti-infectieuse telle qu’elle serait capable de venir à bout à plus de 90 % des microbes et autres infections. 

Anti-microbienne, antibactérienne, anti-virucide… son spectre d’action est aussi large que les infections sur lesquelles elle serait bénéfique : Infections respiratoires telles que bronchites, sinusites, angines, ou encore les infections intestinales comme la tourista ou bien même les infections urinaires ou cutanées (panaris…) 

C’est une huile tonique et stimulante. Elle pourra être utile en cas de fatigue profonde ou même de dépression et stimulera le système immunitaire pour le renforcer. Epice chaude, elle pourra également pallier à l’impuissance masculine de par son pouvoir aphrodisiaque. 

Précaution d’emploi 

Cette huile peut s’avérer très irritante. Dermocaustique, elle peut provoquer des brûlures de la peau et des muqueuses, on ne l’utilisera JAMAIS pure. Il suffit de la diluer dans une huile végétale (1 à 2 % maximum !). On pourra lui associer l’huile essentielle de lavande pour adoucir sa dermocausticité. 

Utilisation usage cutanée :  2 gouttes d’huile essentielle de cannelle écorce dans 20ml d’huile végétale en massage en évitant les muqueuses. 

On réservera l’utilisation interne aux spécialistes mais il est bon à savoir que l’huile essentielle de cannelle écorce peut aider à combattre les infections sévères et renforcer l’organisme. Toxique pour le foie, elle est donc contre-indiquée en cas de troubles gastriques ou d’insuffisance hépatique. La durée du traitement ne doit pas excéder 5 à 7 jours. 

Utilisation usage interne : 1 goutte (jamais plus!) dans un peu d’huile végétale, d’olive par exemple, 3 fois par jour. 

Pour la diffusion, il sera préférable d’utiliser un mélange prêt à emploi. On ne l’utilisera pas par inhalation sèche ou humide ni même dans le bain. 

Cette huile essentielle ne s’utilise ni chez la femme enceinte, ni chez la femme allaitante et ni chez les bébés ou enfants de moins de 7 ans. Pour tout usage des huiles essentielles dans un but thérapeutique, consultez un médecin. 

Peau d’orange à peau de pêche : pari réussi ?

Qu’on se le dise tout de suite, la cellulite installée ne se délogera pas d’un coup de baguette magique. Même s’il n’existe aucun moyen à ce jour pour s’en débarrasser complètement – et ceux qui vous diront le contraire sont des menteurs- il est tout de même possible d’atténuer cet effet peau d’orange. 

Peau d'orange - cellulite

 

Pourquoi je la garde ma cellulite ? 

Parce qu’elle est le résultat d’un changement de structure des tissus adipeux sous l’épiderme. En effet, nos cellules graisseuses appelées adipocytes vont se gonfler et comprimer les vaisseaux sanguins et lymphatiques, une mauvaise circulation va ainsi s’installer et entraîner une mauvaise élimination des toxines. 

On se rassure : 90 % des femmes sont touchées un jour ou l’autre par la cellulite. Alors on dédramatise et on établit joyeusement un plan d’attaque sur tous les fronts pour lui faire la peau ! 

– La base pour réduire la cellulite : l’alimentation 

On ne vient pas à bout de la cellulite uniquement en se massant le cuisseau. Non non, il faut y mettre un peu du sien. Que ce soit pour notre cellulite ou notre santé, on évite tous les plats industriels et les sucres et graisses cachés. Les légumes sont pris à volonté, on garde des protéines et des céréales complètes ou semi-complètes. On ne se prive pas non plus de bon gras : on privilégie les huiles riches en oméga-3 comme l’huile de colza pour l’assaisonnement. 

– La base n°2 : L’exercice physique régulier 

Evidemment, on ne le répètera jamais assez… il faut bouger ! 30 min par jour c’est l’idéal et si on peut compléter par un exercice qui va permettre de drainer, c’est encore mieux : natation avec des palmes courtes, aquabyking, course à pied, vélo… on remue nos cellules pour qu’elles libèrent les toxines ! 

  – Le drainage 

On nettoie le foie et les reins pour faciliter leur travail d’élimination des toxines avec des plantes comme le romarin, l’artichaut, le radis noir etc. 

– Circulez : rien à voir ! 

Si le sport ne suffit pas, on peut s’aider de plantes ou d’huiles essentielles pour relancer la circulation veineuse et lymphatique. Les toxines étant drainer par ces circulations pour être éliminer, il est important de s’en préoccuper. Dans un premier temps on évite les pantalons trop serrés et les talons hauts. 

S’il existe une insuffisance veineuse, on peut se tourner vers la gemmothérapie avec le marron d’inde par exemple ou encore vers l’aromathérapie avec l’hélichryse italienne, le cyprès, le cèdre de l’Atlas ou encore la menthe poivrée. 

– L’auto-massage 

On peut toujours se rendre en institut ou chez un kiné mais cela représente souvent un budget conséquent. 

Il est toujours possible de s’auto-masser à la maison avec une huile et pourquoi pas accompagnée d’une ventouse qui va reproduire le système du palper-rouler, décollant ainsi les cellules graisseuses et les toxines pour faciliter leur élimination. 

Spécialement conçu pour atténuer durablement l’effet peau d’orange de la cellulite, indemne propose sa cure anti-cellulite. Elle se compose de la lotion Libérez l’orange ! Qui va combattre la rétention d’eau grâce à ses actifs drainants, favoriser la micro-circulation (elle contient d’ailleurs de l’huile essentielle d’hélichryse), aider à déloger les amas graisseux et améliorer l’aspect de la peau en lui redonnant élasticité et éclat. Couplée avec la ventouse Bubble-in, la lotion peut s’appliquer en traitement au long court grâce à sa composition naturelle. Et voilà une peau de pêche naturellement plus belle ! 

Comment soigner naturellement une mycose aux pieds ?

Les athlètes sont souvent confrontés à ce problème ; les mycoses au niveau de la base des orteils on les retrouve notamment sous le pied au-dessus du plexus solaire… Alors comment en venir à bout  

Les mycoses des pieds, comment les soigner ?

L’été étant arrivé à grand pas nous voilà déjà en tongues, scandales et autres nu-pieds. Et là, horreur, malheur, enfermées tout le reste de l’année dans des chaussures et des baskets vous n’aviez pas forcément remarqué cette mycose. Comment s’en débarrasser ?  

Qu’est-ce qu’une mycose ? Une mycose est un champignon qui peut se loger à bien des endroits sur notre corps. Sur la peau, sous les ongles… Cela peut colorer et jaunir les ongles ou encore créer des pertes de peaux notamment entre les orteils. En effet, ce phénomène s’appelle le pied d’athlète. Ces mycoses sont dues à plusieurs raisons, par exemple le fait de ne pas porter des chaussures en cuir, avoir les pieds dans de l’humidité… Pour les eviter il y a déjà plusieurs gestes simples du quotidien qui peuvent vous aider à les prévenir. La plus simple est de bien se sécher entre les orteils en sortant de la douche, porter des chaussettes bien sèches ainsi que des chaussures ventilées. Ne pas porter de baskets tous les jours et ne pas porter ses chaussures plus de 2 jours consécutifs vous permettront d’échapper à ce désagrément.  

Les traiter nécessite de la patiente. Il faut déjà bien identifier le problème. Est-ce vraiment une mycose ? Si oui il existe des traitements naturels. En effet, 2 fois par jours vous pouvez vous laver les pieds à l’aide de la base lavante Plaque Moi du laboratoire Indemne. Le palmarosa présent à l’intérieur est un fongicide. Le bois de cadier vous permettra d’éliminer les peaux mortes et la camomille romaine aidera à apaiser les rougeurs et les irritations. Puis en traitement d’attaque, on va préférer utiliser la lotion Poil à Dégratter. Elle contient de l’huile essentielle de Coriandre feuille qui est un puissant fongicide. Donc on applique la lotion sur la zone et on laisse agir plusieurs heures. Pas besoin de rincer ou de laver la zone après l’application. Et on répète l’opération 2 fois par semaines jusqu’à la disparition totale des symptômes.  

Que cela soit pour prévenir ou pour guérir, n’hésitez pas à réaliser ces quelques gestes pour vous éviter les mycoses ou les récidives. De plus, une fois la mycose disparue, la base lavante et la lotion sont des produits polyvalents, ils vous serviront donc après le soin. Un atout pour votre salle de bain.